Wednesday, 14 December 2016

Réflexion du cours 440 numéro 14


Aujourd’hui dans le cours nous avons eu une discussion de comment devenir un allié pour l’éducation autochtones. Un allié est une personne qui veut aider le groupe marginaliser même s’il ne fait pas parti de ce groupe. Être un allié veut aussi dire de comprendre nos privilège en tant que personne qui ne fait pas parti de ce groupe marginaliser puis par la suite on peut aider. Aussi de dire qu’on est un allie ne veut rien dire il faut changer nos comportements, après tous allié est un verbe. On doit s’informé sur le sujet pour pouvoir vraiment faire un changer. Par la suite, Dr. Hare nous a donné des sites que nous pouvons nous informés. La ressource que mon groupe et moi ont regardés été « Red Man Laughing » c’est un site de podcast comique qui discute de la réconciliation avec les autochtones. Une bonne ressource pour utiliser avec nos élèves. Par la suite, elle nous a donné des noms pour regarder sur twitter ou facebook. Nous avons regardé Christi Belcourt sur Twitter elle est un artiste métis. Un artiste superbe que tu pourrais montrer à nos élèves. Par la suite, le cours a terminé avec Dr. Hare qui a répondu à des questions dont nous avions encore au sujet de l’éducation autochtones.

Monday, 12 December 2016

Resource Fair paper- 440

https://docs.google.com/document/d/14CkLR9HYlJxTDOA7-CQTB_KkYzRKN68KhygpST8ljaU/edit?usp=sharing

Wednesday, 7 December 2016

Réflexion du cours 440 numéro 13


Cette semaine dans le cours de Dr. Hare nous avions visionné un film nommé « building bridges with aborignals communities ». Ce que j’ai trouvé le plus intéressant et utile de ce film fut quand les deux dames qui parlaient nous ont expliquer comment en tant qu’éducateur non-autochtones on pourrait participer dans les cérémonies autochtones et respecter la culture et la cérémonie. Les deux façons sont de reconnaitre sûr qu’elle territoire nous sommes et l’autre est de parler a un éducateur autochtone et leur demander de venir enseigner la leçon ou la cérémonie. Si non leur demander ce que vous pourriez faire et quand même respecter le peuple. En plus, si vous fiassiez une erreur la meilleure solution est simplement de s’excuser et demander comment nous pourrions mieux faire la prochaine fois.

Thursday, 1 December 2016

Réflexion du seminar 440


Dans le séminaire cette semaine avec Gordon nous avons été mis en groupe de 4 ou 5 puis nous étions responsables de trouver la réponse pour quelques questions aux sujets des autochtones au canada. Cependant, on devait faire comme si nous étions dans une rencontre du personnel et nous étions en train de présenter à nos collègues qui ne savent pas grand-chose au sujet des autochtones. Mon group a été mis en charge de trouver comment enseigner la diversité des autochtones aux élèves et comment ils sont mal représentés au Canada. Nous avons dit qu’il faut reconnaitre qu’il y a plusieurs culture et langue autochtones aux canada. Et juste comme nous ne mettons pas toute les européens dans une culture il ne fois pas faire cela avec les autochtones. Il fois être sûr de ne pas faire cela pour les autochtones et enseigner divers culture autochtones aux étudiants. Par exemple, les inuits et les haidas, les inuits dépende sur le poison et vivent dans des conditions froides versus les haida dépende comme société sur le bois et n’ont pas les mêmes conditions que les Inuits et en effet leur culture sont très différentes une de l’autre.